Posté par le

Achat sur internet ou en magasin ?

Achat en ligne

Toutes les études montrent que nous n’achetons pas la même chose en ligne ou en boutique physique, nous allons voir comment.

Pour l’alimentation et les produits d’hygiène, de santé et beauté, c’est sans surprise que le commerce physique emporte les faveurs des Français. Sur Internet, leurs achats se font principalement autour des produits culturels, de l’électronique et tout ce qui a trait au voyage, à l’hôtellerie et au tourisme. Ces trois secteurs ont su en moins de 20 ans, complètement se restructurer autour d’Internet, au détriment des points de ventes physiques, et notamment, des commerçants indépendants.

A titre d’exemple, en 2012 les librairies indépendantes n’ont réalisé que 40% des ventes de livres au détail, sachant que 37% d’entre elles font désormais une partie de leur chiffre d’affaires en ligne.

Quant aux disquaires indépendants, ils ont tout simplement disparu du paysage depuis que le MP3 s’est imposé et démocratisé dans nos habitudes de consommation. De fait, la dématérialisation est un critère majeur de « web perméabilité commerciale ».

Ce concept développé par Olivier Dauvers, désigne la propension d’un marché à basculer vers le online. Outre la dématérialisation, la web perméabilité d’un marché est également fortement déterminée par le rapport poids/prix des articles, et la valeur de l’expérience d’achat pour le client.

panorama-par-secteurs

Il faut savoir également que le canal d’achat varie selon le type de produit. Les achats quotidiens se font encore auprès des commerçants de proximité, mais certaines catégories ont d’ores et déjà basculé sur Internet, comme par exemple les produits culturels et les vêtements.

Au-delà des catégories de produits, il est intéressant d’observer les raisons qui poussent l’internaute de 2013 à acheter plutôt Internet ou au contraire, plutôt en magasin. En faveur de l’achat en magasin, la raison la plus citée est la possibilité de voir le produit (61%), renforcée par des avantages connexes tels que pouvoir toucher et sentir le produit, l’essayer.

La deuxième raison est de pouvoir repartir immédiatement avec le produit (50%) et, en outre, de ne pas avoir à payer de frais d’envoi. Les deux premiers arguments en faveur de l’achat en ligne sont tout à fait différents : on achète en ligne d’abord parce que c’est là que l’on pense trouver le meilleur prix (66%) et ensuite parce que c’est un gain de temps (52%).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *