, , , , Posté par le

Comportement d’achat et consommateur : qu’est-ce qui différencie le Royaume-Uni de la France ?

Comportement-achat-angleterre-france-dilengo

Le Royaume-Uni et la France, deux pays que l’on pourrait décrire comme étant copains comme cochons ont beaucoup en commun sauf quand il s’agit du comportement d’achat des consommateurs.

comportement achat et consommateur - dilengo

Commençons par un peu de culture générale

Plus de 63 400 000 millions de personnes vivent au Royaume-Uni dont 50.8% de femmes. La France compte elle 64 024 697 âmes, là aussi des femmes à 51.3%. Dans les 2 pays les dépenses principales des ménages sont le logement-gaz-électricité-eau suivi par les transports. A première vue les pays ne sont pas si différents que ça. Mais  si l’on y regarde de plus près, le comportement d’achat et le parcours d’achat lui-même changent totalement d’un pays à l’autre.

La culture d’achat n’est pas la même

Au Royaume-Uni c’est la culture du « achetez maintenant, payez plus tard ». Contrairement au français qui recherchent surtout l’avantage prix (même si la qualité du service après-vente temps de plus en plus à déterminer les lieux d’achat), les anglais achètent s’ils trouvent un avantage que ce soit de prix, qualité, conception ou autre. Et pour acheter les anglais rafolent des smartphones. D’après l’infographie de RetailMeNot entre juin et août 2013, 28% des anglais avaient visités une boutique en ligne via le mobile contre seulement 12% de français. On ne peut donc nier la différence flagrante de l’utilisation des smartphones comme canal d’achat. Les anglais dépensent 2 fois plus que les français sur leur mobiles :  ils ont dépensés 5.8 milliard d’euros sur les appareils mobiles contre seulement 2 milliards pour les français.
Les français sont certes un peu à la traîne en ce qui concerne l’utilisation des mobiles dans l’acte d’achat mais comptent bien revenir dans la course. La France est le 3ème pays en termes de croissance de l’ e-commerce sur les appareils mobiles, on s’attend même à une croissance de 106% de l’utilisation des mobiles dans l’acte d’achat. Autant vous dire que les commerçants n’ont qu’à bien se préparer car il ne faudra plus seulement avoir une boutique physique mais aussi une présence en ligne sur une marketplace adaptée aux écrans de smartphones (bien entendu) pour pouvoir suivre l’évolution du comportement d’achat de la population.

La France, quelle frileuse !

La différence des comportement d’achat et du canal utilisé vient surtout du fait que, il faut se l’avouer, les français ont toujours été un peu frileux en ce qui concerne les nouveaux modes d’achats. Ne vous méprenez pas, frileux ne veut pas dire vieux jeu. La France est méfiante et laisse d’abord ses voisins tester un canal d’achat avant de l’adopter complètement. Par exemple au Royaume-Uni il est impensable de ne pas avoir la possibilité de réserver un produit en ligne avant d’aller le cherche en magasin (appelé la e-réservation). En France on ne peut pas dire que la e-réservation soit  développée. Voir la e-réservation se développer en France ne me gênerait pas du tout, bien au contraire c’est extrêmement pratique de savoir si un produit est disponible dans un magasin. C’est un gain de temps pour les consommateurs et moins de stress notamment en période de fête où l’on doit souvent courir les magasins à la recherche du produit désiré. De plus, les sites internet anglais sont pour la plupart tous adaptés aux différents canaux (smartphone, tablettes, pc) alors qu’en France beaucoup d’entreprises développent encore les interfaces mobiles de leurs sites web. Les consommateurs sont donc plus enclins à utiliser leur mobile dès lors que l’interface est adaptée à la taille de l’écran et que l’on n’a plus besoin de zoomer puis dé-zoomer sans cesse.

Selon les dernières études et chiffres publiés, le e-commerce et m-commerce en France vont exploser dans les années à venir. Alors soyez patient, bientôt l’utilisation des téléphones portables, pc et autres techniques telle que la e-réservation seront ancrées dans le comportement d’achat des français.

Réponses à “Comportement d’achat et consommateur : qu’est-ce qui différencie le Royaume-Uni de la France ?

  1. […] Le Royaume-Uni et la France, deux pays que l’on pourrait décrire comme étant copains comme cochons ont beaucoup en commun sauf quand il s’agit du comportement d'achat des consommateurs.  […]

  2. […] n’a pas connu le succès escompté en France. Mais comme nous l’avons dit dans l’article « Comportement d’achat et consommateur : qu’est-ce qui différencie le Royaume-Uni de la France ? » la France ne testera jamais un nouveau mode de paiement avant qu’il n’ait fait ses preuves […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *